Napoléon III et l’Aquitaine. Une région capitale, Jacques-Olivier Boudon

12.00

Catégorie :

Description

189 p. 12 x 18 cm, 12 €

ISBN : 979-10-93661-43-8 Co-éd. Mémoring éditions/Société de Borda

Conçu à Toulouse en août 1807, Louis-Napoléon Bonaparte n’a jamais posé le pied sur le sol aquitain avant d’être élu député de la Charente-Inférieure en juin et septembre 1848, puis président de la République en décembre, réunissant dans la région certains de ses meilleurs scores.

C’est pourtant dans cette région, en Lot-et-Garonne, en Dordogne et même à Bordeaux que s’expriment de nettes oppositions au coup d’Etat du 2 décembre 1851. Mais c’est aussi de Bordeaux que le Prince-Président lance en octobre 1852 son programme en vue de la restauration de l’Empire. Quelques semaines plus tard, il épouse une espagnole, Eugénie, qui l’attire vers Biarritz qu’elle connaît depuis son enfance.

A partir de 1856, la jeune cité balnéaire devient, chaque été, la capitale de l’Empire, voyant y défiler les grandes figures de l’Europe du temps, et s’y régler quelques grandes questions internationales. Surtout, la découverte du Sud-Ouest a conduit Napoléon III à développer une politique d’aménagement du territoire qui, du déploiement du réseau ferroviaire au réaménagement des ports et arsenaux en passant par la mise en culture des Landes, a revitalisé la région et favorisé son désenclavement.