Société de Borda Dax
Email

Soc.Borda@wanadoo.fr

Téléphone

05 58 90 85 99

Adresse

27 rue Cazade - 40100 Dax

Société de Borda fondée en 1876

Conseil d’administration et bureau / Actualisé en 2024

Président d’honneur : Francis HIRIGOYEN

Président : Gonzague ESPINOSA-DASSONNEVILLE

Vice-présidents : Bruno CAHUZAC et Vincent GUICHENUY

Secrétaire archiviste : François BORDES

Trésorier et bibliothécaire : Luce GRIHON

Trésorier adjoint : Geneviève LUQUET-THEUX

Autres membres du Conseil d’administration : Hervé BARROUQUÈRE, Dominique BOP, Rémi CLERTAN, Jean-Jacques FENIE, Gilles GRANEREAU, Gilles KERLORC’H,  Alain LAFOURCADE, Marc LARGE, Guy LATRY, Marie-Cécile LESGOURGUES, Béatrice PRIEUR, Jean-Jacques TAILLENTOU.

Nos parrains

Jean-Charles de BORDA dit le Chevalier de Borda

(Dax, 1733 – Paris, 1799)

Mathématicien, physicien, géodésien, cartographe, éminent marin et parfait officier ! Entré dans le génie militaire puis dans la marine, lieutenant de vaisseau à Brest, membre de l’Académie de Marine, il imagine le « cercle de réflexion » pour déterminer la position des marins en mer et conçoit le « cercle répétiteur » pour les mesures terrestres. Avec Lavoisier et Monge, il dote la France du système métrique et impose le mètre ; avec Delambre et Méchain, il mesure l’arc du méridien compris entre Dunkerque et Barcelone pour déterminer l’étalon de longueur. Il fait, en outre, de nombreuses expériences de physique et établit les tables de logarithmes. Son nom a été donné au vaisseau école « Le Borda » qui forma de nombreuses générations de marins

Jacques-François de BORDA d’ORO

(Dax, 1718 – Saugnac-et-Cambran, 1804)

Magistrat à 18 ans, il exerce de hautes charges judiciaires à Dax pendant 30 ans. Puis il se retire à Saugnac-et-Cambran où il se consacre aux sciences naturelles. Membre correspondant de l’Académie des Sciences de Paris et de celle de Bordeaux, membre de la Société royale d’Agriculture, président de la Société d’Agriculture des Landes, il crée un cabinet d’histoire naturelle avec sa riche collection de fossiles du canton de Dax, qui sera la base du premier fonds du musée municipal de Borda. Outre ses volumineux Mémoires sur le règne minéral et les fossiles des environs de Dax (1480 pages), il laisse des écrits sur les silex taillés, les eaux minérales, les tourbes, l’agriculture, les engrais naturels, etc. Emprisonné à la Révolution, il échappe de peu à l’échafaud et meurt à l’âge de 86 ans à Saugnac-et-Cambran (Landes) dans son château d’Oro.

Les présidents de la Société de Borda de 1876 à 2021

Issu d’une vieille famille dacquoise, il choisit la carrière militaire mais dut quitter l’armée à la suite d’une chute de cheval. Il se consacra alors entièrement aux études paléontologiques et minéralogiques.

Fondateur de la Société en 1876 avec un petit groupe de Dacquois, il en devint le premier président. Il organisa en 1882 un congrès national scientifique, historique et archéologique, qui attira d’éminentes personnalités scientifiques et publia de nombreux travaux sur la préhistoire et la géologie.

Avocat, puis juge, il se consacra très vite à l’étude des sciences et s’adonna aux recherches préhistoriques dans le département.

Membre fondateur de la Société, il la présida de 1890 à sa mort, signa de nombreux articles dans le Bulletin, un ouvrage intitulé Les Landes et les Landais et fut le principal coauteur de L’Aquitaine historique et monumentale. Il s’intéressa aussi aux sciences physiques et aux phénomènes des ondes électriques.

Magistrat, procureur de la République à Dax, il devint président en 1900. Sa formation juridique lui permit d’écrire plusieurs études remarquables sur l’histoire des institutions au Moyen Âge.

Son principal ouvrage, Le Livre Noir et les établissements de Dax (1902), publié sous les auspices de la Société des Archives historiques de la Gironde et de la municipalité de Dax, lui valut une médaille d’or de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres et fut couronné par l’Académie française.

Docteur en médecine, membre de la Société depuis 1876, président de 1913 à 1925, il maintint les principales activités de la Société durant le premier conflit mondial.

Après la guerre de 14-18, le concours de personnalités telles que C. Daugé, X. de Cardaillac, F. Puyau, les travaux d’histoire religieuse d’A. Degert et de P. Coste, ainsi que l’arrivée de nouveaux membres (P. Burguburu et É. Daru) marquèrent une nouvelle renaissance.

Docteur en droit, avocat, il occupa divers postes au sein de la Société avant d’en devenir président (1926-1937). Durant son mandat eurent lieu en 1926 les cérémonies du cinquantenaire de la Société et, en 1933, les célébrations du bicentenaire de la naissance du chevalier de Borda, couplées avec les brillantes fêtes du bimillénaire de la station thermale de Dax.

Il présenta des articles sur l’histoire des institutions et édita en 1930 les Poésies gasconnes d’Isidore Salles, qui avait légué ses manuscrits à la Société.

Agent d’assurances, président du tribunal de commerce de Dax, secrétaire général du syndicat d’initiative, il entra à la Société en avril 1900, un mois après la mort de son père.

Il fut président de 1938 à 1941, années durant lesquelles il eut la lourde tâche de faire face aux difficultés générées par l’Occupation allemande. Il publia Dax, son histoire, d’après les documents de la Société.

Médecin en Espagne, petit-fils du savant naturaliste Hector Serres, il revint en France en 1925 pour se consacrer à la littérature, au journalisme et au tourisme dans les Landes.

Organisateur des commémorations de 1933, auteur de plusieurs études historiques, il devint président de la Société en 1944, après avoir déjà largement contribué à son renouveau.

Fin érudit et brillant orateur, il créa les premières excursions de la Société dans la région, contribua à la vulgarisation de la culture historique et marqua durablement la vie culturelle landaise.

Assureur, président de la chambre syndicale des assureurs landais, il fut un président très actif de 1956 à 1979.

L’organisation de congrès avec la Fédération historique du Sud-Ouest, la multiplication des sorties commentées et des commémorations, une politique active de recrutement permirent à la Société de devenir, sous sa présidence, une des premières sociétés savantes de France. Membre correspondant de l’Académie de philatélie, il fut un grand spécialiste de l’histoire postale.

D’une vieille famille landaise par sa mère et béarnaise par son père, il fut un membre actif de la Jeunesse agricole chrétienne (J.A.C.) et structura l’enseignement agricole privé des Landes. Passionné de généalogie historique et familiale, il contribua au renouveau de la Société après la guerre de 39-45.

Président en 1979, après en avoir été longtemps le secrétaire général, il ne cessa de poursuivre des travaux d’histoire locale qui furent régulièrement publiés dans le Bulletin de la Société.

Médecin ophtalmologiste, folkloriste (Prix Seignolle), membre de l’Académie gascoune, il est l’auteur de Contes et légendes des Landes et d’études touchant l’histoire et la vie landaise.

Président de la Société depuis 1994, il maintient avec détermination ses secteurs d’activités : réunions décentralisées mensuelles donnant la parole aux étudiants, bulletin trimestriel présentant des communications diversifiées et originales, organisation de colloques thématiques, échanges avec les sociétés savantes voisines et les associations d’histoire locale.

Professeur d’histoire-géographie, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages consacrés au Marensin et au littoral landais.

Président de la Société de Borda de 2009 à 2020, il occupe la même fonction à la tête des associations Mémoire en Marensin et Jean Boucau.

Professeur agrégé de Lettres classiques, docteur ès lettres et colonel de réserve, il est l’auteur de nombreux articles ayant trait au gascon, à la bataille d’Aquitaine et aux traditions agricoles chalossaises. Président de l’Amicale du 34e R.I., il fut très impliqué lors du centenaire de la Grande Guerre dont il a consacré et dirigé trois ouvrages (publiés par la Société).

Administrateur pendant quinze ans, il assure l’intérim de la présidence entre 2020 et 2021.

Docteur en Histoire, il a consacré sa thèse au général Lamarque.

Spécialiste d’histoire politique et militaire, il a publié de nombreux articles et ouvrages sur le XIXe siècle.

Président de la Société de Borda depuis 2021, il est également délégué régional du Souvenir napoléonien.